carte de visite professionnelle cover

A l’heure des mobiles, tablettes et autres QR code, on aurait pu penser que la carte de visite professionnelle verrait ses jours comptés. Il n’en est rien. Plus qu’un simple échange de coordonnées, presque une étape essentielle dans ce rite qu’est la rencontre commerciale, la carte de visite garde une place de choix au sein de la panoplie des outils commerciaux dont dispose une entreprise. Il est d’ailleurs possible de trouver tous les prix sur le web pour faire imprimer des cartes de visites, preuve que le choix est vaste… Aussi, alors que la carte de visite est souvent le premier contact entre un prospect potentiel et une entreprise, il est impératif que celle-ci donne une image professionnelle de votre société. Voyons donc comment faire pour donner une image professionnelle avec sa carte de visite.

Une carte de visite professionnelle a un but: donner des informations de contact

Lorsque l’on réalise une carte de visite, la première question que l’on se pose est: quelles mentions vais-je y faire figurer ? Il n’y a pas vraiment de réponse universelle à cette question, puisqu’elle va dépendre de différents facteurs…

Que dit la loi ?

La carte de visite est considérée comme un document publicitaire, destiné à fournir aux tiers divers renseignements relatifs à son possesseur et la société pour laquelle il travaille. Elle doit donc, en théorie, faire figurer un certain nombre de mentions. Pour toutes les entreprises, on retrouvera le numéro SIREN, la mention RCS suivi de la ville immatriculation et son siège social. Le cas échéant, d’autres informations doivent figurer en cas de liquidation, en cas de siège à l’étranger… En outre, les SARL doivent par exemple faire figurer le montant du capital social, les SA du mode de direction… Vous l’aurez compris, la liste est longue et peut s’allonger encore dans des cas particulier.
Cependant, compte-tenu de la taille d’une carte de visite (avouons qu’elle fait rarement la taille d’un A4), une tolérance générale est admise concernant ce document, ce qui évite ainsi de la surcharger et surtout vous laisse le choix de ce que vous voulez mettre dessus…

carte de visite professionnelle mauvais

On pourrait peut-être (entre autre…) retirer quelques informations pas forcément indispensables… 

La carte de visite n’est pas un tract.

Votre carte de visite professionnelle n’est pas un tract publicitaire, elle ne doit pas servir à communiquer sur une opération commerciale. Elle doit simplement permettre à celui à qui vous l’avez donnée de connaître votre nom, prénom, entreprise, ce qu’elle fait et comment vous joindre. Vous avez là le minimum à faire figurer, qui peut très bien suffire à donner à votre carte de visite un aspect tout à fait professionnel.

Une fois que vous avez la liste des informations à mettre sur la carte, il ne reste plus qu’à définir le style graphique et le choix du matériau.

Trop de style tue le style

Concernant le style graphique (polices d’écriture, couleurs…) il est important de respecter certaines règles de bases.

D’abord, il est indispensable que vous restiez cohérent avec la charte graphique de votre société. Utiliser les couleurs de votre charte, la typographie et bien sûr le logo assurera une continuité entre votre carte de visite professionnelle et le reste de vos outils de communication, preuve de votre professionnalisme. Par exemple, si votre prospect se rend sur votre site internet après avoir eu votre carte et ne retrouve aucune cohérence il peut penser s’être trompé de site… Ce qui va amener une certaine forme de confusion dans son esprit, rarement synonyme de professionnalisme !

carte de visite professionnelle simplx

Les cartes de visites ici reprennent exactement les même éléments graphiques que le reste de la papeterie

N’hésitez pas à être également cohérent avec les valeurs de l’entreprise. Nous voyons beaucoup se développer les fameux QR, sorte de code barres carrés lisibles par un téléphone, alors capable d’extraire des coordonnées, une adresse web ou autre. Si vous êtes dans un secteur traditionnel, peut-être qu’un QR code est superflu… En revanche, si vous travaillez dans le milieu du web, de l’application mobile ou dans un secteur dont la cible est jeune et très connectée, l’utiliser pourra montrer une certaine cohérence entre votre entreprise et son milieu. Autrement dit, une preuve que vous êtes compétent et en accord avec votre marché.

Enfin, même si votre de carte de visite n’est pas un tract, celle-ci peut vous aider à vous différencier. Une carte de visite professionnelle originale permet parfois de se différencier. Cependant, il faut être très vigilant. Si cela peut être un atout, une originalité excessive peut s’avérer contre-productive et donner une impression de manque de sérieux, ce qui n’est pas du tout l’effet escompté…

carte de visite professionnelle originale

Un exemple où l’originalité est un vrai atout, parfaitement en adéquation avec l’activité de l’entreprise (un barbier). 

On l’imprime sur du papier ? Sur du plastique ? Du métal ?

Il existe en effet un choix très large pour le support de votre carte. Si la carte de visite professionnelle est traditionnellement en papier pour une question de coût et de praticité, on peut en trouver dans un grand nombre de matière (plastique, métal… et même du bois !). 

carte de visite professionnelle brique

Une carte de visite professionnelle imprimée sur un lego pour une école d’architecture.

Et même si l’on se concentre sur le papier, celui-ci existe en plusieurs épaisseurs. Pour une carte de visite professionnelle, je recommande de ne pas tomber sous le grammage de 350g/m2, sans quoi les cartes n’ont pas de tenue et se plie trop facilement. Cela peut donner une image un peu low-cost, et la différence de prix entre du 135g/m2 (suffisant pour des tracts) et du 350g/m2 ne justifie souvent pas de s’en passer… Une fois le grammage choisi, il est ensuite possible d’y ajouter une finition spéciale, par exemple la recouvrir d’un film (pelliculage) plastique. Je ne rentrerai pas dans les détails des finitions possibles qui mériteraient un article à elle seule mais sachez qu’il existe d’innombrables possibilités. C’est pourquoi il est souvent préférable de s’adresser à un professionnel de l‘impression qui pourra vous proposer des alternatives en fonction de vos objectifs et votre budget. En effet, si les solutions sont nombreuses, il ne faut pas perdre de vue que la cohérence avec vos valeurs et votre charte graphique prime avant tout.

Autre question: la taille. Les deux formats les plus courants sont 85x55mm (horizontal ou vertical) ou 90x50mm (idem). Choisir l’un d’eux évite de prendre trop de risques. un format différent (ou d’une autre forme) peut vous permettre de sortit du lot mais posera un souci à vos prospects pour les ranger par exemple. Or, s’il est difficile de ranger votre carte de visite dans son porte-carte ou même simplement son portefeuille, il va être difficile de vous rappeler ultérieurement…

carte de visite professionnelle chaise

Autant la carte est très originale, autant on peut douter qu’elle va être conservée très longtemps…

Enfin, recto ou recto-verso ? La question ne se pose pas en ces termes mais plutôt en “les informations que je veux faire figurer tiennent-elles sur une seule face tout en étant claires et lisibles ?” Une image professionnelle sur votre carte de visite tient également de la clarté de celle-ci. Les informations doivent être groupées par bloc (nom, prénom, vos coordonnées dans un bloc, logo et coordonnées de l’entreprise dans un autre, par exemple) et être claires. Si votre futur client doit déchiffrer votre carte, il est fort à parier qu’il aura un mauvais a priori sur votre société. Donc si ce n’est pas claire sur une face, il faut soit supprimer des informations, soit passer sur deux faces. Sachant bien sûr que la conception et  l’impression d’une carte de visite recto-verso coûte plus cher qu’une carte recto seulement…

En résumé…

Pour résumer, une carte de visite donnera une image professionnelle en respectant des principes de base, applicable à bon nombre d’outils commerciaux: cohérence, clarté et réflexion. Avoir bien réfléchi aux informations à transmettre, en cohérence avec la charte et les valeurs de l’entreprise, les faire figurer de manière claire et précise sur une carte utilisant du papier assez qualitatif et déjà, votre professionnalisme ne pourra pas être remis en cause par votre carte de visite. C’est un premier bon point, un premier piège déjoué. Bien sûr, il est possible de faire sensation plus que de simplement « avoir l’air pro » mais il existe de nombreux risques à vouloir trop en faire, ce qui peut au final s’avérer complètement contre productif.

Pour aller plus loin, n’hésitez à lire l’article suivant: l’impact d’une carte de visite design sur vos clients !