carte de visite graphiste cover

Préambule:
Scène classique dans mon quotidien de designer graphique rencontrant un prospect:
Moi: « Voici ma carte »
Le prospect: « Merci ! Voici la mienne ! Bon, on est pas des graphistes donc elle est toute simple, hein ! D’ailleurs, vous en pensez quoi de ma carte de visite ? »
Moi (sueurs froides, sourire gêné, main tremblante ): « Et bien je ne sais pas, qu’espérez-vous faire passer comme message avec votre carte ? »
Le prospect: « Je ne sais pas trop… Je voudrais qu’elle soit design, originale. Qu’elle en jette, quoi !

Ceci est un problème courant. On demande souvent l’avis de graphistes sur une carte de visite pour savoir si elle est design, jolie, moche ou que sais-je. En réalité, il faudrait plutôt expliquer les objectifs qui ont été donné à cette carte, le graphiste pourra alors vous dire si elle les remplit. Car votre carte de visite est un outil, au service d’une stratégie de communication globale. Il n’y a pas de carte de visite moche, ou jolie. Il y a les cartes de visites efficaces et utiles et…les autres. Et en terme d’efficacité, un graphiste vous parlera de deux choses concernant votre carte de visite.

En prenant une carte de visite, un graphiste pense lisibilité.

Son oeil va d’abord se concentrer sur des détails techniques indispensables pour que votre carte de visite atteigne ses objectifs. Le contraste général sera probablement le premier point qu’il relèvera. Vous avez écrit en gris clair sur gris foncé ? Pas idéal pour que vos informations soient faciles à lire.

Toujours dans cette optique de lisibilité, un graphiste qui regardera votre carte de visite va évaluer la taille du texte. Ou plutôt, la taille des polices d’écriture utilisées. Peut-être avez-vous voulu mettre beaucoup d’informations, imposant donc de réduire la hauteur de vos lettres ? Le graphiste connaît les contraintes de lisibilité, il vous dira si vous auriez dû écrire plus gros…

carte de visite graphiste lisibilitéExemple typique: on veut mettre le nom, le prénom, le numéro de téléphone fixe, le mobile l’adresse du bureau, du siège social, les mentions légales, l’adresse du site, un QR code… Résultat: impossible de rendre toutes les informations lisibles. Ah, et j’ai oublié l’adresse mail en plus. A noter: le contraste entre le gris et le noir, ce n’est pas idéal… 

Enfin, il ira peut-être jusqu’à vous parler d’espace négatif. En fait, il va regarder l’organisation globale des informations sur votre carte de visite. Sont-elles organisées par blocs ? N’y a-t-il aucune organisation du tout ? Par exemple, un bloc « marque » avec votre logo et un autre « informations personnelles » avec votre nom et vos coordonnées aide le lecteur à s’y retrouver.

En regardant une carte de visite, un graphiste cherche la cohérence.

Parce qu’une carte de visite peut être lisible, cela ne veut pas dire qu’elle soit réussie. Il faut également qu’elle soit cohérente avec votre image de marque. Avez-vous bien respecté votre charte graphique ? Les couleurs de votre marque, l’utilisation du logo demandée par votre brandbook ? Est-ce que les polices d’écriture sont bien celles que votre marque utilise au quotidien ? Ce n’est pas important, c’est très important.

carte de visite graphiste cohérence

J’ai comme l’impression que niveau visuel et couleur, on s’éloigne un peu de ce qu’il faudrait, non ? Je dis ça… Autre question: Michel a déjà changé de boîte ? Je croyais qu’il bossait chez Laurette ?

En dehors de cela, et surtout s’il ne connaît pas votre charte graphique, le graphiste vous parlera du choix de vos éléments visuels. Les images choisies (éventuellement) transmettent des messages inconscients. Sont-ils en adéquation avec votre marché et vos valeurs ? Le style de vos polices d’écriture est-il cohérent avec votre marché ? S’il vous parle de linéales ou de didones, ne fuyez pas, il s’emballe, c’est tout.

Enfin, il regardera probablement votre carte d’un point de vue plus général. Il va la caresser, la plier, refléter la lumière avec… Tel un oenologue observant le vin, il observe la matière, le style, la forme. Car il connaît les modes et les tendances. Et saura vous dire ce qu’inconsciemment (encore une fois) un lecteur ignorant tout de votre marché et de vos intentions risque de ressentir en recevant votre carte. Le monde réel en somme. Vos clients potentiels.

En conclusion

En fin de compte, que ce soit pour un flyer, une affiche ou une carte de visite, un graphiste se réfère d’abord à des règles classiques utilisées dans le design graphique. Pour tout type de support, d’ailleurs. Ces règles ont un but: produire des éléments lisibles et capables d’interagir avec ceux à qui ces supports sont destinés. Aussi, si un graphiste vous explique que votre carte de visite ne remplit pas les objectifs que vous lui aviez fixés, peut-être serait-il une bonne idée d’en consulter un deuxième… Et si le deuxième confirme le premier, et bien… C’est vous qui voyez !

Peut-être projetez-vous de faire ou refaire votre carte de visite, n’hésitez pas à me l’envoyer par mail, je vous donnerai mon avis avec grand plaisir !

Bonus: cas pratique avec ma carte de visite

Les cordonniers sont souvent les plus mal chaussés. C’est la même chose pour les graphistes qui, en plus d’être mal chaussés, ont souvent des sites web pas à jour, des trous gigantesques dans leur communication… Et des cartes de visites inexistantes. Pour une fois, je ne rentre pas dans cette règle car j’ai refait mes cartes de visite assez récemment. En réalité, j’avais un speed dating d’entrepreneurs, j’ai donc été forcé d’en faire… C’est classique, le meilleur moteur reste une deadline. 

Voici donc les cartes que j’ai réalisées pour mon client le plus insupportable: moi.

carte de visite graphiste june 7th design

carte de visite graphiste june 7th design recto

carte de visite graphiste verso

(Confirmant votre impression, non, je ne suis pas photographe)

Quels ont été mes objectifs de communication sur cette carte et comment ai-je tenté de les atteindre ?

1 – Présenter mon univers graphique, ma charte.

On retrouve les 3 éléments principaux: mon logo, ma photo, esprit fun et bigarré, et ma charte (couleurs, police) que vous retrouvez d’ailleurs sur ce site. C’est tout de même bien fait.

2- Clarté et simplicité.

Peu d’informations: mes domaines d’activité (identités visuelles, web, print), mon “poste” (créatif freelance), mes noms / coordonnées et le nom de ma société. Et c’est tout.

3- Montrer mon originalité mais aussi mon professionnalisme.

L’esprit décalé de la photo, les bords arrondis sortent quelque peu de l’ordinaire. Cependant, les éléments sont disposés de manière classique et rigoureuse, et le papier choisi pour l’impression (finition luxe de chez Moo) transmet une image qualitative et soignée.

Et voilà, pas besoin (à mon avis) d’en faire plus. J’aurais pu faire une carte de visite qui clignote, ou qui brille dans le noir, mais comme je ne vends ni guirlande, ni lampes de poche, je n’ai pas trouvé ça pertinent…